A propos

Marie-Léa Pouliquen

Ing. Mines Douai (2017)
Normalienne Géosciences (2020)

Née à Paris d’une maman bretonne et d’un papa centrafricain, j’ai grandi entre les côtes du Finistère et les Yvelines. Portée par mon goût pour les maths, j’ai suivi un cursus scientifique classique : bac S, classes prépa maths physique. J’ai ensuite intégré l’Ecole des Mines de Douai qui, outre de solides connaissances, notamment en matière d’environnement (ma spécialité), m’a appris à travailler en mode projet : approfondir mes connaissances sur l’énergie solaire, découvrir le domaine des bâtiments à énergie positive, construire et présenter notre projet en équipe, l’expérience Soleil Home Mines, notamment, reste pour moi un superbe souvenir de cette époque riche et dense. Les trois stages réalisés au cours de ces trois années d’école d’ingénieur – le premier dans l’industrie Automobile, le second dans l’Armement et le troisième au Laboratoire de l’Atmosphère et des Cyclones (LACy) de la Réunion – furent pour moi déterminants : j’y ai découvert le passionnant domaine des sciences atmosphériques. Après l’obtention de mon diplôme d’ingénieur, je voulais absolument poursuivre dans cette voie. Admise en master de Géosciences à l’Ecole Normale Supérieure (ENS) PSL, j’ai eu la chance d’y suivre d’excellents enseignements en la matière. Un stage de recherche à l’Institut Max Planck de Hambourg, puis, l’année suivante, avec un professeur de l’Ecole Normale Supérieure, m’ont permis de travailler sur des sujets fascinants : le couplage thermodynamique océan-atmosphère et la turbulence atmosphérique dans l’anticyclone de mousson asiatique.

Pendant toute cette période d’études et de stages, la question du changement climatique et de ses conséquences à venir, n’a cessé de me tarauder. Je ne supportais plus de voir des jeunes de mon âge – et des moins jeunes – sourire poliment ou plaisanter à l’évocation de ce sujet. Je ne parvenais plus à envisager sereinement la voie qui s’offrait à moi et que je désirais tant embrasser : celle de la recherche en climatologie. Une question m’obsédait : comment sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux climatiques et, plus largement, aux questions environnementales, comment donner l’envie d’agir sans susciter une peur paralysante ? Il s’agissait là d’un autre champ, avec ses acteurs, ses praticiens, ses chercheurs … J’ai commencé à lire, à échanger … et, finalement, à travailler dans ce domaine, d’abord en tant qu’intervenante à l’Institut des Sciences de l’Environnement (Versailles) et, depuis 2021, au Lycée Américain de Rennes. 

Ce blog participe de ma démarche. Scientifique, il est aussi une déambulation poétique qui n’a d’autre prétention que de partager avec vous, peut-être, l’émotion ressentie au hasard d’une promenade, à travers un cliché, une prise de sons, un tableau …

Mémoires et publications


Clubs et engagements associatifs