Les sciences naturelles ont débuté dans l’Antiquité. Les premières descriptions du ciel, des météores mais aussi de la faune et de la flore sont établies à partir des observations et de recherches empiriques. Avec le progrès des techniques instrumentales initié au 18e siècle, les sciences naturelles font un véritable bond en avant. 

Le terme Oekologie apparaît pour la première fois dans les travaux du naturaliste allemand Ernst Haeckel (Morphologie générale des organismes, 1866), peu après l’énoncé par Darwin de la théorie de la sélection naturelle des espèces. Le terme construit du grec oïkos (habitat) et logos (science) désigne la science des interactions établies entre les organismes vivants et leur milieu environnant.

Étudier les interactions entre les organismes vivants et leur milieu environnant peut se faire à plusieurs échelles d’organisation.

L’écologie est une discipline intégrative. Elle tente de caractériser le comportement des organismes de même espèce au sein d’une communauté, de comprendre les relations entre les communautés d’espèces différentes, d’analyser la dépendance de ces communautés à leur environnement et réciproquement. 

L’écologie décrit les communautés d’êtres vivants (biocénose) et leur milieu (biotope) comme des systèmes, c’est-à-dire des groupes d’entités en interaction les unes avec les autres et formant un ensemble cohérent.