Les volcans sont induits par la dynamique des plaques tectoniques. La plupart se situent au niveau des frontières de plaques (zones inter-plaques) mais il arrive que des volcans émergent dans les zones intérieures (dites aussi intra-plaques).

Les types de volcans

Il existe plusieurs catégories de volcans. La première est celle des volcans sous-marins. Ces volcans se forment le long des dorsales océaniques (frontière tectonique divergente) et en particulier dans la zone de formation de la nouvelle croûte océanique (rift central). La remontée du magma mantellique engendre des tensions dans la lithosphère et l’apparition de fractures. Le magma s’insinue dans ces fractures et forme alors un dôme. C’est la naissance du volcan. L’Islande résulte de ce type de volcanisme. Dans ce cas très particulier, le volcan a réussi à s’élever au-dessus du niveau de la mer.

La seconde catégorie est celle des volcans de subduction. Ces volcans sont engendrés par l’enfoncement d’une plaque sous une autre (frontière tectonique convergente). En cas de convergence entre deux plaques océaniques, il se forme un arc insulaire (ex. îles Kouriles ci-dessous).

Lorsqu’il y a convergence entre une plaque océanique et une plaque continentale, il se forme un arc continental en marge du continent. La chaîne des Cascades (ci-dessous) en est un exemple. Cette chaîne volcanique fait partie de la Ceinture de feu du Pacifique. Elle s’étend du Mont Garibaldi au nord de Vancouver jusqu’en Californie du Nord.

 

La dernière catégorie est celle des volcans de point chaud. Ceux-ci se forment au cœur des plaques tectoniques. Pour des raisons que l’on comprend encore mal, de la chaleur venue du manteau s’accumule à la base du manteau supérieur et provoque une fusion du milieu. Le magma remonte, fissure la croûte et forme un dôme : le volcan. Ce phénomène se produit principalement au niveau du plancher océanique. Un bon nombre des volcans présents dans l’océan Pacifique se sont formés de cette manière (ex. Archipel de Hawaï).