Les conditions climatiques sont déterminées par de nombreux facteurs notamment le degré d’ensoleillement annuel (qui dépend lui-même de la latitude), la proximité aux points d’eau qui influence le taux d’humidité de l’air et les processus convectifs, et enfin la topographie du terrain. La variabilité de ces facteurs crée aussi bien des variations climatiques à l’échelle d’une parcelle qu’à l’échelle du globe.

A l’échelle planétaire, on distingue communément cinq grandes familles climatiques, réparties de façon quasi symétrique de part et d’autre de l’équateur. Il y a tout d’abord le climat équatorial qui, comme son nom l’indique, est situé le long de la bande équatoriale, le climat désertique, plutôt présent dans la bande tropicale, les climats tempérés et continentaux des moyennes latitudes et enfin, le climat polaire.

La répartition est relativement symétrique par rapport à l’équateur. Ceci est le reflet de l’influence exercée par la quantité annuelle d’énergie solaire reçue sur les températures de surface et le climat. 

Comment classer les climats ? 

La première classification des climats d’échelle mondiale a été établie par le botaniste allemand Wladimir Köppen (1846-1940). Après une thèse portant sur les effets de la température sur la croissance des plantes, Köppen s’intéresse de près à la relation entre l’évolution des conditions climatiques et la répartition des espèces végétales. Il effectue des relevés par ballon-sonde et publie, en 1884, une première version de sa cartographie climatique sur laquelle sont indiquées les variations de température saisonnière. Cette étude le mène à développer une classification qu’il améliorera toute sa vie durant.

Dans cette classification, Köppen distingue les familles climatiques selon un code à 3 lettres. 

La première lettre correspond à la zone climatique.
La seconde qualifie le régime pluviométrique et l’abondance des précipitations.
Enfin, la dernière caractérise la variabilité des températures annuelles.

Exercice : Retrouver les codes climatiques des villes suivantes : Paris (France), Bombay (Inde), Oulan Bator (Mongolie) et Assouan (Egypte). Indice : commencez par identifier les grands traits climatiques puis cherchez le diagramme climatique de chaque ville.